Flash Information

Les entrainements reprendront le Jeudi 1 Septembre à 19h30

Connexion

Recherche avancée


Visiteurs ...

mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
4852
Hier :
2298
Semaine :
14542
Mois :
60002
Total :
960776
Il y a 8 utilisateurs en ligne
-
8 invités

Calendrier du Club

L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

Ville et Partenaire

PLŒMEUR

Terre & Mer          

      Douar Ha Mor

" L'échec est la voie du succès; chaque erreur nous apprend quelque chose. "
Morihei Ueshiba
Note utilisateur:  / 3
MauvaisTrès bien 
Share

7 - Vriller les poings avec des yeux de feu

 

Traduction du Poème qui permet la transmission :

 «Vriller les poings avec des yeux de feu pour accroître le Chi li.

Le corps et le mental sain, l’esprit et la vitalité confortables.

Chevaucher le cheval et asseoir la posture le torse droit.

Tenir le poing ou frapper de la paume utilisant le plus de force.

Gauche et droite, les deux mains saisissent tour à tour.

Saisir, tenir et yeux de feu utilisent Chi Li.»

 

Objectif :

Élever la vitalité d’esprit, renforcer le flux de chi et augmenter la puissance musculaire. Cette pièce est très similaire à la deuxième pièce.

Stimuler le Foie et les yeux (vision). Libérer les stagnations. Renforcer les tendons. Favoriser la circulation du sang. Développer la force musculaire

 

Description du mouvement :

Ouvrez votre jambe droite d’un pas vers la droite et descendez dans la position du cavalier.

Inspir. Tenez votre tronc redressé et amenez les poings à la taille, paume vers le haut. Le corps est détendu.

Expir. En regardant furieusement, yeux écarquillés et en serrant la mâchoire, serrez les poings et étendez un bras vers le côté avec un mouvement de vrille 1/ du poing jusqu’à ce que le poing soit vertical (yoko tate tsuki) ou 2/de la paume (frappe teisho, avec la base de la paume, doigts repliés). L’autre main reste à la taille .Attention: respectez la verticalité du buste pour ne pas «tomber du cheval»

 

Centration :

Quand vous exécutez ce mouvement de coup de poing, votre regard doit être pénétrant et furieux contre un adversaire imaginaire. (Ne pas plisser les yeux. Les yeux sont plutôt écarquillés). Vous contractez les muscles de tout le corps pendant la frappe avec une expiration en contractant les abdos et en gonflant le ventre. Vous dirigez l’énergie de l’intérieur de votre corps vers l’extérieur pour constituer comme une armure: c’est tout le corps qui frappe.

 

Nombre de séries :

Les 8 Pièces de Brocart pratiqués comme unique exercice: 8 fois de chaque côté, soit 16 fois.

Les 8 Pièces de Brocart pratiqués dans le cadre du cours: 6 fois.

Utilisation de cette pièce isolément pour se soigner: 5 minutes.

 

Effets :

Cette pièce est conçue pour élever l’esprit et accroître la vitalité. En élevant votre esprit vous accroîtrez le flux du chi ainsi que votre force musculaire. Cette force s’appelle Chi li (puissance musculaire). Élever votre esprit et renforcer Chi li fait que le chi remplit complètement votre corps et ce, jusqu’à la peau. Dans les exercices précédant, vous vous êtes focalisé sur la concentration de votre chi, cet exercice permet maintenant d’éliminer toute stagnation de ce chi et de l’amener vers la peau.

La concentration de votre mental est ici un gage de réussite. Si vous générez une forte image telle qu’un puissant coup de poing devant détruire quelque chose de vraiment dur, votre mental amène votre chi à l’extrémité de vos bras et de vos jambes pour donner au coup une très grande puissance. Autre action: le regard de feu permet d’amener l’énergie du foie sur les yeux et d’améliorer ainsi les troubles oculaires.

Faire le geste élastique du coup de poings est semblable dans les fonctions internes à la deuxième pièce. "Les yeux de feu" désignent la concentration de l'esprit. La vigilance coordonnée à la force musculaire et au souffle vital crée le jing (puissance interne).

Cet exercice stimule le cortex cérébral, le système nerveux autonome ; en agissant sur les yeux et les muscles, on agit sur le Chi du foie qui « met le Yang à l'aise et déploie le Yin ». Cette avant-dernière séquence exerce les muscles, à la fois pour régulariser toute l'énergie travaillée dans les séquences précédentes en l'amenant à la surface (muscles), et pour permettre à l'énergie des muscles elle-même, Li Chii, d'être renforcée.

+